2007/09/08

L'internet devient incontournable pour la promo des albums !

Apparemment 50 Cent lance son nouvel album sur MySpace où ses quelques 930 000 "amis" vont pouvoir écouter l'album en avant-première (vu sur Mashable france).

En fait pas besoin d'être un "ami" de 50c sur MySpace, il suffit d'aller sur le site et le lecteur intégré commence à jouer les morceaux du nouvel album Curtis. C'est du streaming, et je n'ai pas vu de moyen de télécharger ni même d'acheter l'album. Mais permettre d'écouter l'intégralité de l'album est une excellente idée, et il est intéressant de constater qu'au même moment, l'album est en précommande sur iTunes Store mais vous ne pouvez pas en écouter d'extrait (et aucun morceau à ma connaissance n'est écoutable dans son intégralité sur iTunes Store).

Donc d'un côté il est encourageant de voir que la diffusion intégrale des oeuvres sur Internet, ne serait-ce qu'en streaming, est maintenant une voie officielle de promotion des albums, mais d'un autre côté il est paradoxal que la distribution continue de privilégier les canaux traditionnels (bientôt dans les "bacs") et ignore complètement la vente en ligne. Alors qu'on pourrait légitimement penser que l'internaute qui va écouter un nouveau morceau est beaucoup mieux disposé à un achat immédiat, que la technologie maintenant permet de façon extrêmement fluide (sans DRM au moins), que ne peut l'être un téléspectateur pendant une page de pub coupant un film.

Donc il y a clairement une évolution dans le bon sens, mais on est encore loin du compte.

1 commentaire:

CresceNet a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.